•  
  •  
  •  
  •  

Apprendre à son enfant à bien se comporter avec un chien

Apprendre à l’enfant à bien se comporter avec le chien éviterait des drames familiaux et l’euthanasie de bien de nos compagnons à quatre pattes.

En effet, selon les statistiques du Centre de Documentation et d’Information de l’Assurance, 500 000 personnes sont victimes de morsure chaque année dont 60 000 nécessitent une hospitalisation. Et il en ressort que les enfants de 0 à 15 ans sont les premières victimes avec 30 à 50 hospitalisations pour 100 000 morsures.

Découvrez comment protéger votre enfant avec des règles simples.

Quel rôle ont les parents pour apprendre à l'enfant à respecter le chien ?

Le  chien est un merveilleux compagnon pour l’enfant. En effet, il le responsabilise et lui offre une présence réconfortante qui facilite sa maturité affective et locomotrice. Cependant, le chien n’est pas une poupée et s’il se sent menacé, il peut mal réagir en particulier s’il n’a pas connu d’enfant lors de sa sociabilisation primaire chez l’éleveur. Par conséquent, c’est aux parents d’enseigner à l’enfant comment respecter le chien et comment réagir en cas d’attaque. Cet enseignement est à prodiguer par tous les parents, car l’enfant peut rencontrer des chiens en dehors de la sphère familiale (parc, amis, abord des écoles, etc.).

Que faut-il faire pour établir une bonne relation entre le chien et l'enfant ?

Apprendre son enfant à bien se comporter avec un chien

Expliquez à l’enfant les situations à risque :

L’enfant a une grande faculté de compréhension, mais il faut prendre le temps de lui expliquer les choses. Savoir dans quelles circonstances le chien attaque l’aidera à comprendre qu’il doit le respecter.

Un problème de hiérarchie :

Le chien grogne, hérisse le poil, aboie, montre les crocs où empêche l’accès à un fauteuil (par exemple) lorsqu’il considère un membre de la famille comme son inférieur.

C’est souvent le cas pour les enfants de moins de dix ans que le chien assimile à des chiots qu’il a le droit de remettre à leur place.

À savoir 😇 vous devez recadrer le chien en prenant toujours l’initiative des contacts et en lui donnant votre repas après vous. La castration pour le mâle donne de bons résultats.

La morsure par agacement :

Dans le cas, où le chien est surpris pendant le temps du repos et du repas ou lorsqu’il est malade et qu’il souffre.

L’attaque par peur :

Certains chiens mal sociabilisés refusent le contact. S’ils se sentent acculés, ils attaquent. Les morsures sont souvent sévères, car ils ne se contrôlent pas. 

La morsure territoriale :

Le chien attaque lorsqu’une personne inconnue s’introduit sur son territoire (facteur, etc.). Il retrouve alors son instinct de protection, raison première de sa domestication.

Le comportement de prédation :

Cette attitude est la plus grave, car le chien attaque pour tuer. Il a pu être dressé dans ce sens !

Lorsque vous avez parlé de ces différentes phases possibles à votre enfant,  il vous reste deux choses à  lui apprendre :

  • ce qu’il ne faut pas faire en présence d’un chien ;
  • et comment réagir en cas d’attaque.
Apprendre à son enfant à bien se comporter avec son chien

Expliquez à l’enfant ce qu’il ne doit pas faire :

  • S’enfermer dans sa chambre (ou une autre pièce) seul avec le chien. Celui-ci pourrait saisir l’un de ses jeux et se montrer agressif s’il essaie de lui reprendre.
  • Jouer avec le chien au jardin en courant, criant ou en ayant un comportement violent. Jouer à la balle ou au ballon est une bonne idée, car le chien ne prendra pas l’enfant pour le jeu, mais comme un compagnon de jeu.
  • Lorsque le chien mange, l’enfant doit le laisser tranquille. Si vous avez besoin de vous saisir de sa gamelle, disposez des friandises très appétentes à côté pour détourner son attention.
  • Quand le chien dort, on ne le dérange. Il est préférable de l’appeler pour le faire venir à vous, il ne sera pas surpris brusquement dans son sommeil.
  •  L’enfant doit caresser le chien uniquement sur les flancs et ne jamais le fixer dans les yeux. Les caresses sur la tête sont interprétées comme un signe de dominance chez le chien.
  • Il ne doit jamais s’approcher d’un chien inconnu sans demander l’autorisation à son propriétaire. De plus, il doit se tenir à distance de sa gueule.
À savoir : le Berger allemand, le labrador et le Jack Russel sont les chiens qui comptabilisent le plus de morsures selon les études. Mais, ils sont également les chiens les plus représentatifs dans les familles.
 

Comment se comporter en cas d’attaque de chien ?

Malgré toutes les précautions prises, il suffit d’un moment d’inattention ou de relâchement pour qu’une situation devienne dramatique.

Lorsque le chien se montre agressif :

  • L’enfant ne doit pas bouger et regarder par terre. Détourner le regard est un acte de soumission pour le chien.
  • Ne pas crier et rester calme. Attendre qu’un tiers détourne son attention avec un objet ou qu’il passe son chemin.

Si le chien passe à l’attaque :

  • Faire le mort et prendre la position du fœtus et se couvrir le visage et la nuque. Il a été observé qu’un chien se désintéresse d’une proie qui ne bouge pas dans les 20 secondes.

Astuce 😇: si l’attaque a lieu à votre domicile, séparer l’enfant du chien avec un jet d’eau. À l’extérieur, tentez de tirer sur la queue du chien pour le déséquilibrer.

Choisir un chiot chez un éleveur qui a des enfants est un vrai plus, car celui-ci aura appris à vivre en leur compagnie dès son plus jeune âge. Pour rappel, une bonne sociabilisation du chien dans les deux premiers mois de sa vie est primordiale 😉.


  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire