Piroplasmose chez le chien : symptômes et traitements

  •  
  •  
  •  
  •  

La piroplasmose chez le chien : symptômes et traitements

La piroplasmose chez le chien est une maladie mortelle sans prise en charge rapide, car elle détruit ses globules rouges. Elle se transmet par la piqûre dune tique femelle, infectée par le parasite Barbesia canis. 

Découvrez le mode de contamination, les symptômes et les traitements possibles de la maladie.

Comment le chien est contaminé par la piroplasmose ?

La piroplasmose chez le chien : symptômes et traitements

Avec le changement climatique, la transmission de la maladie s’observe toute l’année en France et plus particulièrement dans les régions du Sud-ouest, du centre, de l’est, de l’Ile de France et du sud de la Bretagne.

  • La tique sert de réservoir au Barbesia canis. le parasite se transmet de génération en génération par l’intermédiaire des œufs ou lorsqu’une tique pique un chien infecté.
  • Lorsqu’une tique contaminée se fixe sur votre animal pour faire son repas de sang, elle injecte de la salive, car celle-ci contient un anti coagulant qui lui permet de se nourrir à volonté.
  • 24 heures à 48 heures après, les protozoaires du Barbesia canis passent des glandes salivaires de la tique au sang de l’animal. En se multipliant dans les globules rouges, ils les font éclater
  • S’en suit une anémie et sans un traitement rapide, une intoxication du foie, des reins et de possibles atteintes au cerveau.
 
La maladie n’est ni contagieuse ni transmissible à l’homme.

Les symptômes qui alertent !

La piroplasmose chez le chien : symptômes et traitements
  • Abattement.
  • Muqueuses pâles.
  • Refus de se nourrir.
  • Vomissements.
  • Forte fièvre avoisinant les 40 °C (38 à 39 °C normalement).
  • Urine orange, rouge ou marron foncé.

Comment se soigne la piroplasmose chez le chien ?

La piroplasmose chez le chien : symptômes et traitements

En cas de doute sur le diagnostic, le vétérinaire analyse le sang du chien au microscope.

  • Dans les cas pris à temps, il fait une injection au chien qui détruit le parasite.
  • Dans les cas les plus sérieux, il réhydrate le chien avec une perfusion pour limiter les problèmes rénaux et hépatiques.
  • Une transfusion de sang peut être nécessaire pour compenser le manque de globules rouges.

Un vaccin pour la piroplasmose ?

La piroplasmose chez le chien : symptômes et traitements

Un vaccin est possible à partir de 6 mois pour le chiot en deux injections à trois semaines d’intervalles, avec un rappel annuel. Malheureusement, il n’est pas efficace à 100 %. Parlez de sa pertinence avec votre vétérinaire.

Appliquez à votre chien un antiparasitaire externe sous forme de pipette ou de collier. Il permet d’éloigner la tique ou de la faire mourir avant qu’elle ne pique.

Auteur : Lydie Dronet responsable de la pension pour chien Tiques et Puces dans le 44 (visite à domicile pour les chats autres animaux).


  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire