•  
  •  
  •  
  •  

Comment apprendre le rappel à son chiot ?

L’apprentissage du rappel consiste à apprendre à votre chien à revenir vers vous en toute circonstance. C’est  un ordre de base indispensable à maîtriser pour le bien du maître et du chien. En effet, chacun y gagne en autonomie et en sécurité.

Comment apprendre le rappel à votre chiot ? Les conseils pratiques dans cet article.

Pourquoi apprendre le rappel à votre chiot ?

Tout d’abord, lorsque le chiot arrive dans votre maison, il a perdu tous ses repères. Par conséquent, il va être curieux de tout, certes, mais il va aussi avoir peur de perdre les membres de sa nouvelle famille. Ce temps de doute est très court, il faut donc en profiter pour apprendre le rappel à votre chiot dès son adoption. D’ailleurs vous serez étonné de constater qu’il va vous suivre naturellement. Restez tout de même vigilant avec certains chiens (chasse ou peureux).

Ensuite, un chien qui a du rappel gagne en qualité de vie. En effet, il peut réellement se dépenser, explorer, renifler, avoir des interactions avec des congénères, etc.

Enfin, un maître se sent rassuré lorsque le rappel est acquis, car c’est une sécurité en cas de danger. Et quoi de plus beau et de plus gratifiant que de voir son chien courir librement ?

Naturellement, il faut le matériel adéquat et la bonne méthode 😉.

Avec quel équipement ?

Comment apprendre le rappel à son chiot ?

Pour apprendre le rappel à son chien, il faut avoir le bon équipement :

  • un collier avec une médaille d’identification ;
  • un harnais anti-traction ;
  • une longe d’au moins 10 mètres ;
  • une balle, un ballon ou un bâton ;
  • des friandises (éducation positive) ;
  • un sifflet, un clicker ou un collier d’éducation. 

Comment apprendre le rappel à votre chiot ?

Selon la race, la personnalité, l’instinct ou la sociabilisation primaire de votre chiot, la façon de lui apprendre le rappel peut-être différente. Le chien de chasse (beagle, fox-terrier…) sera beaucoup plus difficile à éduquer que le chien de berger (border collie, berger australien…) ou d’utilité (malinois, labrador…). Soyez patient, persévérant et méthodique.

  • Premièrement, il faut travailler le rappel avec son chien dans un endroit calme et sécurisé comme un jardin ou un parc clos. 
  • Deuxièmement, équipez votre chien de son collier, de son harnais auquel vous attacherez la longe. Pourquoi ? Une longe de 10 mètres permet de laisser de la liberté au chien tout en ayant la possibilité de le rattraper facilement s’il n’obéit pas.

En le laissant vous suivre naturellement :

Cette méthode est à appliquer dès que vous avez votre chiot. Lorsqu’il a pris de mauvaises habitudes ou de l’assurance, c’est beaucoup plus compliqué.

Quand vous avez choisi l’endroit idéal (jardin, parc clos, etc.), lâchez la longe de votre chiot. Théoriquement, il va vous suivre naturellement parce qu’il a peur de vous perdre et que tout lui fait peur. Il a tout un monde à découvrir, tout est nouveau pour lui. N’hésitez pas à lui parler en employant son nom et en le récompensant s’il vous suit. S’il s’aventure trop loin, posez votre pied sur sa longe et ramenez-le à vous toujours en lui parlant avec des paroles apaisantes. Finissez-toujours l’exercice sur une note positive.

En lui apprenant le rappel au pied :

Au fur et à mesure que le chiot grandit et qu’il reconnaît bien son nom, vous pouvez lui apprendre à revenir au pied. Par sécurité, laissez-lui sa longe jusqu’à une totale maîtrise du rappel. Appelez-le par son nom suivi de l’ordre « au pied ! »S’il revient, récompensez-le et surtout laissez-le repartir. Il ne doit pas associer son retour vers vous à une privation de liberté. Lorsqu’il commence à être à l’aise avec le rappel, essayez de vous cacher ou de prendre un peu de distance pour ajouter de la difficulté. Bien sûr, vous devez toujours le surveiller étroitement. 

Quand votre chiot a acquis le rappel, vous pouvez commencer à le lâcher lors de vos balades quotidiennes. Tout au long de sa vie, il faudra travailler cet ordre régulièrement. N’hésitez pas à lui lancer une balle, un ballon ou un bâton pour l’encourager à revenir vers vous.

💡 Quand vous apprenez le rappel au pied, lorsque vous l’appelez, vous pouvez donner un coup de sifflet ou de clicker suivi immédiatement d’une récompense si le chien revient vers vous. Il comprend ainsi que dès qu’il entend le bruit, il doit revenir vers vous pour avoir une récompense.

Pour les chiens peu réceptifs :

Il existe naturellement des chiens têtus, hyperactifs ou très peu réceptifs au rappel. Dans ce cas, un collier de dressage est utile. Le dispositif émet soit une stimulation électrique,  une vibration ou un  bip sonore. Cette solution est à utiliser avec raison et parcimonie, car il ne s’agit pas de maltraiter l’animal. Généralement, la vibration est suffisante (et indolore) pour limiter le périmètre du chien. Le bip sonore le rappelle très vite à l’ordre s’il s’éloigne de vous.

Lorsque votre chien maîtrise le rappel, ne choisissez pas la facilité en abandonnant la marche en laisse. Mixez plutôt les deux apprentissages et cela quotidiennement ! Un chien oublie vite sans séance de travail régulière 😬!


  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire