•  
  •  
  •  
  •  

Comment gérer l'arrivée du chiot à la maison ?

Comment gérer l’arrivée du chiot à la maison ? Vous avez choisi votre boule de poils depuis plusieurs semaines chez un éleveur et ça y’est elle arrive à la maison ! Malgré votre joie, vous vous demandez comment vous allez gérer l’arrivée de ce petit monstre🤣  ? Cette crainte est bien légitime d’autant plus que l’éducation pendant la première année est cruciale pour votre relation future.

Pas de panique ! Tiques et Puces vous donne ses précieux conseils.

Que faut-il prévoir pour l'arrivée d'un chiot ?

Un espace dédié :

Avant l’arrivée de votre boule de poils, vous devez lui aménager un espace personnel. Par exemple, sous un escalier, dans un couloir avec une barrière de bébé, dans une cage d’intérieur, une lingerie, une véranda ou un garage.

Pourquoi ?

  • Faciliter l’apprentissage de la propreté.
  • Lui réserver un endroit dans lequel il peut dormir, manger et se sentir en sécurité.
  • Lui apprendre à gérer la solitude.
  • Le savoir en sécurité si vous avez des invités (pas habitués à fermer porte et portail), des travaux à réaliser et ainsi de suite…
  • Évitez qu’il fasse des dégâts dans votre habitation (vol de nourriture, dégradation du mobilier, etc.).
  • Pouvoir faire la cuisine et le ménage tranquillement.

Bien sûr, il ne s’agit pas de le laisser constamment dans cet espace, car prendre un chien c’est avoir envie de vivre une belle aventure avec lui. Disons que c’est comme pour un enfant, Il y a le temps des partages en famille et le temps où il doit rester tranquille dans sa chambre pour apprendre l’autonomie et se construire.

Le bon équipement :

Pour gérer l’arrivée de votre chiot à la maison, un équipement de base est nécessaire :

  • Une panière en plastique avec une serviette de toilette ou un petit plaid polaire (pas de panier en tissus à cause des pipis et des déchiquetages inévitables 😏).
  • Un collier (selon la race un collier pour chat fait très bien l’affaire), une laisse non étirable, une longe de 5 mètres  et une médaille d’identification.
  • Une gamelle d’eau, une gamelle pour la nourriture.
  • Si vous n’avez pas la possibilité de lui réserver un endroit dans votre maison, une cage d’intérieur. En la choisissant, pensez à la taille qu’aura votre chien lorsqu’il sera adulte. En effet, porte ouverte, elle deviendra un refuge pour votre compagnon tout au long de sa vie.
  • En ce qui concerne les croquettes, demandez au cédant de vous indiquer la marque avec laquelle il a élevé le chiot. En principe, toute personne passionnée remet au propriétaire des croquettes pour plusieurs jours. En effet,  un changement d’alimentation brutale est à proscrire pour ménager le système digestif du chiot. Je vous conseille ensuite d’attendre deux ou trois jours pour voir si l’alimentation lui convient avant d’acheter un paquet de 15 kilos !
  • Un nécessaire de toilette avec brosse et produit pour laver les oreilles, les yeux, les dents, le poil.

Selon les besoins spécifiques de la race choisie, vous achèterez les indispensables.

Comment gérer les premiers jours du chiot à a maison ?

Comment gérer l'arrivée du chiot à la maison ?

Le jour J, laissez votre chiot découvrir son environnement tranquillement tout en le surveillant, car il n’a aucune conscience des dangers. 

À faire :

  • Le sociabiliser avec tous les animaux, les enfants, les hommes et les femmes.
  • Lui faire écouter des bruits différents et l’emmener dans des endroits divers et variés.
  • Habituez-le à la voiture.
  • Apprenez lui son nom.
  • Le sensibiliser au  rappel (c’est le meilleur moment).
  • L’acquisition de la propreté et de la marche en laisse sont à commencer immédiatement.

Et l’aimer 😉 !

Comment gérer l'arrivée du chiot à la maison ?

À ne pas faire :

  • Prendre son chiot dans les bras à la première difficulté (rencontre avec les autres animaux…). Votre chiot pleure et appréhende certaines situations, c’est normal car tout est nouveau pour lui. Laissez-le affronter ses peurs.
  • Ne pas lui laissez sa nourriture à disposition (régulation du transit). La retirez au bout de 20 minutes et lui présenter à heure fixe entre 2 et 3 fois par jours.
  • Lui donner à manger à table ou en dehors de l’heure des repas.
  • Le laisser commencer à aboyer ou à pleurer pour un oui ou pour un non.
  • L’autoriser à vous mordiller. 

La première nuit est souvent difficile 😥 car votre petit compagnon a été séparé de sa maman et de ses frères et sœurs. Soyez courageux et conduisez-le dans son espace dédié. S’il pleure ou aboie, n’intervenez pas. S’il s’oublie, ne le grondez pas. Sortez-le et nettoyez. Prévenir ses voisins de l’arrivée de cette petite bête les aidera à être plus compréhensifs. Au bout, d’une semaine en général, les choses rentrent dans l’ordre et s’apaisent. Il faut être patient 😉 car c’est parti pour 15 ans !


  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire