Coup de chaleur chez le chien, comment le protéger ?

  •  
  •  
  •  
  •  

Coup de chaleur chez le chien, comment le protéger ?

Le coup de chaleur chez le chien est souvent méconnu ou sous-estimé par les propriétaires. Il est pourtant la cause de nombreux drames chaque année pendant la période estivale.

Voici comment reconnaître les symptômes du coup de chaleur et comment protéger nos compagnons des méfaits de la canicule.

En savoir davantage sur le coup de chaleur chez le chien

Coup de chaleur chez le chien : symptômes et traitements

La température normale chez le chien se situe entre 38 °C et 39 °C. Le coup de chaleur se manifeste lorsque l’animal est exposé à un environnement trop chaud, car cette norme biologique est dépassée et augmentée.

On parle alors d’hyperthermie.

Mécanisme de défense de chien pour lutter contre le coup de chaleur :

Contrairement aux humains, le chien ne peut pas réguler ou abaisser sa température suffisamment en transpirant par les glandes sudoripares, car en raison de son pelage, il en possède uniquement au niveau des coussinets et sous les pattes.

En effet, s’il pouvait transpirer par les pores de la peau, son pelage serait toujours abondamment mouillé, ce qui à long terme poserait d’autres problèmes.

Par conséquent, il met en place un autre mécanisme de défense

Le halètement ou polypnée :

  • Lors du halètement, la circulation sanguine du chien envoie un flux de sang vers sa langue.
  • Elle sécrète alors une forte humidité interne.
  • Lorsque l’animal ouvre la bouche et sort sa langue, l’humidité qui s’en dégage s’évapore au contact de l’air et refroidit son corps
  • Le halètement rapide permet d’évacuer l’air chaud et humide pour le remplacer par un air plus frais.

Par la face ou vasodilatation :

les veines de la face du chien se dilatent pour augmenter la taille des vaisseaux sanguins. La tête et les oreilles sont alors mieux irriguées. La température de son corps baisse.

Lorsque le chien est exposé à une chaleur trop importante (endroit clos ou insuffisamment ombragé) il ne trouve plus assez d’air frais pour refroidir son organisme. C’est ainsi que sa température corporelle augmente et que le coup de chaleur arrive.

Le saviez-vous ? Les signes cliniques du coup de chaleur apparaissent aussi après l’absorption d’anti-limace, d’insecticide, de produits anesthésiques, d’amphétamines ou encore suite à une crise d’épilepsie.

Quels symptômes alertent sur le coup de chaleur ?

Coup de chaleur chez le chien : symptômes et traitements
  • Halètement marqué (polypnée)
  • Hyper salivation avec gueule qui mousse,
  • Vomissements,
  • Agitation,
  • Muqueuses buccales congestionnées et rouges.
  • Déshydratation. 
  • Difficultés motrices,
  • Abattement, prostration, convulsions, syncope

Quels traitements pour soulager le chien ?

Les chances de survie de l’animal dépendent de la réactivité de son maître. En particulier pour les races brachycéphales (bouledogue, boxer, carlin, etc.), les sujets âgés, en surpoids ou souffrant déjà de pathologies cardiaques ou respiratoires.

Le vétérinaire agit de plusieurs façon pour traiter l’urgence.

  • Faire baisser la température avec une douche,
  • Réhydrater le chien en le mettant sous perfusion,
  • Traiter l’excès de liquide cérébral avec des diurétiques par intraveineuse,
  • Stopper les convulsions avec des médicaments appropriés,
  • Prescrire un traitement pour les différentes complications (troubles du rythme cardiaque, insuffisance rénale, coagulation vasculaire, etc.). 

Comment prévenir le coup de chaleur chez le chien ?

À la maison :

Installer le chien dans une pièce carrelée, volets fermés aux heures les plus chaudes.

Donner les repas tôt le matin ou tard le soir pour stimuler son appétit.

Humidifier les croquettes contribue à une hydratation supplémentaire chez le chien âgé.

Mettre de leau fraîche à disposition.

On peut y glisser un peu de glace pilée (pas de glaçons, le chien risque de les avaler).

Entretenir le poil sans le couper trop court, car il le protège et lui sert d’isolation.

Les chiens aussi attrapent des coups de soleil !

User de quelques astuces comme l’installation d’un ventilateur, d’un tapis en gel rafraîchissant ou d’une fontaine à eau (dont le brassage de l’eau permet de la garder fraîche).

À l’extérieur :  

  • Au jardin, offrir de l’ombrage et de la fraîcheur à l’animal (haute haie, préau, arbuste, buisson ou un tas de feuilles ou de sable) et de l’eau à volonté. Brumisateur, arrosoir et jet d’eau sont très utiles !
Attention aux pataugeoires ou aux piscines ! certains chiens comme le bouledogue français ne savent pas nager ! De plus, l’eau chlorée peut provoquer des réactions cutanées.
  • Ne pas sortir le chien entre 12 heures et 17 heures.
  • Ne pas lui faire faire d’efforts intenses en particulier après les repas (dilatation de l’estomac).
  • Favoriser les promenades en sous-bois ou près d’un cours d’eau.
  • Préférer les chemins de terre aux trottoirs bitumés pour épargner les coussinets.
  • Empêcher le chien de se baigner ou de boire dans une eau stagnante. Les bactéries y prolifèrent et sont souvent mortelles.
  • Emporter une gourde d’eau fraîche avec soi. Pourquoi pas un thermos?
  • Pour les chiens nus, l’utilisation de crème solaire est conseillée (voir avec votre vétérinaire).

En voiture : 

En une demi-heure, un chien laissé dans une voiture au soleil meurt ! La température et l’humidité sont telles dans un lieu clos que l’air inspiré devient plus chaud que l’air expiré.

  • Ne jamais laisser un chien seul dans une voiture !
  • Pendant les trajets, aérer l’habitacle (ou climatisation si possible).
  • L’installer sur un tapis en gel rafraîchissant.
  • Faire des pauses toutes les deux heures pour dégourdir les pattes du chien et lui donner à boire.

Lorsque l’on voit un chien en danger de mort dans une voiture, voici ce que dit la loi :

Article 122-7 du Code pénal

 » N’est pas pénalement responsable une personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien… »

  • Idéalement, appeler la gendarmerie pour prévenir,
  • Trouver un témoin pour se faire assister.
  • Casser une vitre si nécessaire pour sauver le chien.
 

Les premiers soins 

Conduire le chien dans un endroit frais et calme.

Le rafraîchir avec de l’eau tempérée (pas d’eau glacée) ou une serviette humide.

Ne pas le forcer à boire. Mettre une gamelle d’eau à disposition et le laisser faire.

Auteur : Lydie Dronet responsable de la pension pour chien Tiques et Puces dans le 44 (visite à domiciles pour les chats).


  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire