Courir avec son chien, les conseils pratiques

  •  
  •  
  •  
  •  

Courir avec son chien, les conseils pratiques

Courir avec son chien a des vertus essentielles pour l’animal et son maître : antistress naturel, complicité renforcée, maintien du poids et de la masse musculaire, entretien des sens cognitifs et découverte de lieux magnifiques.

Cependant pour réussir une séance de sport, il convient de bien la préparer. Conseils et explications dans cet article.

Courir avec son chien : s'assurer de ses capacités

courir avec son chien, les conseils pratiques

Courir avec son chien est un moment de plaisir partagé si celui-ci en a les capacités.  En effet, il faut tenir compte de son âge, de sa race et de son envie de faire du sport.

Côté santé :

💡 Consulter un vétérinaire est une sage décision avant de commencer la course de loisir ou le canicross et cela pour plusieurs raisons :

  • les races brachycéphales (bouledogue, boxer, etc.) ont des difficultés respiratoires en raison de leur face écrasée,
  • Les chiots en pleine croissance doivent éviter les efforts trop intenses (canicross, canivtt ou sport avec traction) car leurs articulations sont encore très fragiles,
  • un chien âgé souffre souvent d’arthrose, de troubles cardiaques et respiratoires.

Côté envie :

Dans certaines conditions, le chien n’a pas envie de courir.

  • Froid.
  • Humidité.
  • Chaleur.
  • Maladie cachée.
  • Chien qui prend de l’âge.

Côté race :

Certaines races ont davantage de prédispositions pour la course que d’autres.

Comment courir avec son chien ?

Courir avec son chien, les conseils pratiques

On peut choisir de courir avec un chien en le laissant libre à ses côtés ou en l’équipant d’un harnais de canicross. Celui-ci sera relié à une ceinture portée à la taille du propriétaire par une longe de traction élastiquée avec un mousqueton à chaque extrémité.

Maîtriser les ordres utiles :

Courir avec un chien ne s’improvise pas. On peut apprendre ou réviser les ordres utiles au jardin ou dans un parc en utilisant la méthode de l’éducation positive. 

  • Le rappel.
  • Le stop ou le pas bouger.
  • Le « à gauche ».
  • Le « à droite ».

💡 L’idéal reste d’apprendre ces ordres à son chien dès le plus jeune âge.

courir avec son chien, les conseils pratiques

L’importance de l’entraînement :

Commencer à trottiner et bien souvent le chien se positionne devant le maître instinctivement. Augmenter la cadence et l’animal fait de même.

Attention cependant, car les chiens aussi ont des courbatures et se fatiguent !

  • Commencer par des parcours simples.
  • Faire des séances courtes dans un premier temps.
  • Augmenter progressivement la difficulté et le temps des parcours.

Les précautions à prendre :

  • Surveiller l’état de fatigue du chien.
  • Faire des pauses régulières.
  • Lui donner à boire (prévoir une gourde).
  • Penser à augmenter ses rations de nourriture ou à privilégier un aliment suffisamment riche.
  • Le féliciter s’il se conduit bien.
  • L’équiper d’une médaille ou d’un collier avec vos coordonnées.
  • Vérifier l’état de ses coussinets et au besoin les hydrater.

Les repas sont toujours à donner après les séances de course et lorsque le chien a récupéré. Dans le cas, contraire il risque une torsion de l’estomac.

Cette pathologie est spécialement fréquente chez les chiens de moyenne et de grande race et souvent fatale.

Auteur : Lydie Dronet responsable de la pension pour chien Tiques et Puces dans le 44 (visite à domicile pour les autres animaux).


  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire