Diabète chez le chien : une maladie grave et chronique !

  •  
  •  
  •  
  •  

Diabète chien

Sans un traitement spécifique, le diabète chez le chien met sa vie en grand danger. Selon la forme de la maladie, il survient dès le plus jeune âge (type 1) ou lorsque le chien vieillit (type 2 et 3). C’est pourquoi reconnaître les symptômes du diabète est primordial pour prendre votre compagnon en charge dans les meilleurs délais.

Découvrez dans cet article les causes, les symptômes et le traitement du diabète chez le chien.

Qu'est-ce que le diabète chez le chien ?

Diabète chez le chien : une maladie grave et chronique

Le diabète chez le chien est une maladie grave, complexe et chronique qui se caractérise par un excès de sucre dans le sang.

Comment ça marche ?

  1. Le pancréas fabrique de l’insuline pour que le taux de sucre dans le sang soit à un niveau normal après un repas.

2L’insuline présente dans le sang aide également l’organisme à transformer le sucre en énergie selon ses besoins (exercice physique par exemple).

3. En cas de nécessité, l’insuline permet le stockage du sucre dans le foie ou les cellules graisseuses.

Dans le cas ou l’insuline est produite en quantité insuffisante ou si elle est inefficace, le sucre s’accumule en excès dans le sang. Sans traitement pour remédier au problème, le diabète s’installe et devient chronique.

Il existe trois types de diabète chez le chien.

Le diabète de type 1 qui est le moins fréquent. Il touche les jeunes chiens. Il résulte d’une absence de production d’insuline par le pancréas.

Le diabète de type 2 qui se développe généralement chez le chien âgé de plus de 7 ans. Il est dû à une mauvaise utilisation de l’insuline par l’organisme. Il s’installe insidieusement au fil du temps.

 Le diabète de type 3 qui se développe suite à une aggravation du diabète de type 2. Le pancréas ne produit plus suffisamment d’insuline. Le chien maigrit et digère de plus en plus mal.

Les facteurs de risques :

  • Le surpoids.
  • Le manque d’exercice.
  • La prise de cortisone.
  • Les femelles non stérilisées.
  • Certaines races prédisposées comme le Golden Retriver, le caniche, le cairn terrier (liste non exhaustive) et en général les chiens de petite taille.
  • Une nourriture non appropriée.

Les symptômes :

  • Le chien boit de façon excessive.
  • Production d’urine importante.
  • Augmentation significative de l’appétit.
  • Amaigrissement.
  • Léthargie.
  • Déshydratation.
  • Haleine à l’odeur sucrée.

Quelles complications pour le chien diabétique ?

Diabète chez le chien : une maladie grave et chronique

Lorsque les premiers symptômes du diabète apparaissent, il faut consulter votre vétérinaire au plus vite, car en l’absence d’un traitement rapide pour contrôler le diabète, de lourdes complications apparaissent lorsque la maladie est à un stade plus avancé.

  • Cécité.
  • Cataracte.
  • Infections urinaires chroniques.
  • Etat général fragilisé,.
  • Incontinence.
  • Problème rénal.
  • Vomissement et diarrhée.
  • Mort possible du chien.

Pour établir le diagnostic, le vétérinaire fait une analyse de sang et d’urine au chien pour mesurer son taux de glucose. Un chien bien suivi peut retrouver une vie normale et vivre encore de belles années mais cela demande une grande implication de la part de son maître.

Les traitements pour contrôler le diabète chez le chien

Diabète chez le chien : une maladie grave et chronique

Les injections d’insuline :

Elles doivent être réalisées deux fois par jour matin et soir à heure fixe par le propriétaire du chien. Ces injections permettent de compenser la production insuffisante d’insuline par le pancréas. En général, on rase une petite partie du corps du chien (le long des côtes), on relève la peau délicatement et on la pince doucement avant d’enfoncer fermement l’aiguille de la seringue dans le pli formé.

L’aiguille est fine et n’oppose aucune résistance. C’est indolore pour l’animal.

Les doses d’insulines sont à garder dans le réfrigérateur. Il faut changer de seringue à chaque injection.

Une bonne hygiène de vie :

  • Des repas à heures régulières juste avant l’injection d’insuline afin de ne pas provoquer de crise d’hypoglycémie. En effet, un chien stressé par la piqure peut refuser de manger.
  • Aucun grignotage pour ne pas augmenter le taux de glycémie. et pour lutter contre le surpoids.
  • De l’exercice quotidien sans efforts violents.

Les femelles seront stérilisées car le cycle hormonal empêche la stabilisation de la maladie et dans certains cas, on prescrira un médicament diurétique.

Un aliment adapté :

Dans le cas d’une absence qui ne vous permet pas de faire la piqure d’insuline à votre chien à la bonne heure, n’hésitez pas à faire appel à une dog Sitter. En effet, il existe des professionnels sérieux qui se déplacent à votre domicile pour prendre soin des animaux. Vous pourriez avoir besoin de ce genre de service régulièrement, car le diabète ne se guérit pas. N’oubliez pas de demander des références à la personne son numéro de siren et de signer un contrat.

Auteur : Lydie Dronet responsable de la pension Tiques et Puces dans le 44 (visite à domicile pour les autres animaux).


  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire