L’euthanasie du chien : les signes de la fin de vie

  •  
  •  
  •  
  •  

l'euthanasie du chien : les signes de la fin de vie

L’euthanasie du chien est une étape douloureuse que tout maître aimant redoute. Pourtant, elle est inévitable et infiniment souhaitable pour le chien âgé, gravement handicapé ou souffrant de maladie incurable. Lorsque l’euthanasie devient nécessaire, elle est le dernier acte altruiste que vous pouvez accorder à votre fidèle ami.

Découvrez-en davantage sur le déroulement de l’euthanasie du chien dans cet article.

Quels sont les signes de la fin de vie chez le chien ?

L'euthanasie du chien : les signes de la fin de vie

Selon Wikipédia, « on appelle euthanasie animale la mise à mort volontaire d’un animal afin de mettre fin à ses souffrances ou à une agonie prolongée ».

On comprend à travers cette définition toute l’importance de prendre la bonne décision. Il faut prendre en compte différents facteurs pour décider l’euthanasie.

En effet, le chien a des besoins essentiels pour être heureux et épanouis. Alors est-il bon de le garder lorsque sa qualité de vie est dégradée et qu’il a perdu toute dignité ? Il appartient à chacun de se poser la question et d’y répondre en fonction de l’état de son chien et de sa propre perception.

Quelques pistes pour vous aider…

  • Incontinence urinaire et fécale.
  • Perte d’appétit puis refus de s’alimenter.
  • Difficulté pour respirer.
  • Plus de mobilité et manque d’équilibre.
  • Inconfort et douleur chronique.
  • Perte de repères et sénilité (chien qui tourne sur lui-même, qui marche continuellement, qui fait ses besoins à l’intérieur alors qu’il vient de sortir, etc.).
  • Tristesse et état dépressif.
  • Maladie incurable.
  • Handicap très grave.

Comment se préparer aux adieux ?

  • Si vous avez des doutes ou des questions, parlez-en à votre vétérinaire.
  • Préparez vos proches au départ prochain de votre chien bien aimé. Ne mentez pas à vos enfants. Expliquez-leur le processus de la mort avec des mots adaptés à leur âge. Ils ont aussi besoin de faire leur deuil.
  • Profitez pleinement des derniers jours avec votre chien. Câlinez-le, faites-lui plaisir, construisez-vous des souvenirs.
  • Faites preuve de courage et de générosité en laissant partir un animal qui souffre.

Comment se déroule l'euthanasie du chien ?

L'euthanasie du chien : les signes de la fin de vie

En quoi consiste l’euthanasie ?

Lorsque vous avez décidé de faire vos adieux à votre compagnon, vous pouvez décider d’assister à l’euthanasie. Il n’y a pas de règle lorsqu’il s’agit de peine et de chagrin.. J’ai personnellement accompagné de nombreux loulous que je gardais à la pension pour soutenir leur propriétaire mais je

n’ai jamais pu assister au départ de mes propres animaux. Trop d’émotions, trop de souvenirs, trop, trop… et les larmes qui coulent…

  • Le vétérinaire injecte dans un premier temps un sédatif dans le muscle du chien pour l’aider à se détendre puis dans un second temps une surdose d’anesthésique dans une veine de la patte avant. Le chien s’endort alors paisiblement et le cœur s’arrête de battre.
  • Le vétérinaire procède à la vérification du décès à l’aide de son stéthoscope. 
  • Vous pouvez rester quelques minutes avec votre compagnon pour vous recueillir.

💡Certains vétérinaires acceptent de se déplacer chez les propriétaires du chien pour pratiquer l’euthanasie.

Quel est le prix de l’euthanasie ?

le coût d’une euthanasie dépend du poids de votre chien et des tarifs pratiqués par votre vétérinaire. Comptez en 30 et 90 euros. À ce prix viennent s’ajouter les frais liés à la crémation entre 40 et 200 euros selon l’option que vous choisissez. En effet, vous pouvez choisir de garder les cendres de votre compagnon ou de le faire inhumer dans la fosse commune. Il vous reste le choix de l’enterrer au jardin. Mais attention ! il doit peser moins de 40 kilos, son corps devra se trouver à 35 mètres de toute habitation et point d’eau, recouvert de chaud vive et enterré à 1,20 m de profondeur. Dans le cas contraire, vous êtes passibles de 140 euros d’amende.

Quel autre motif amène à euthanasier un chien ?

En dehors de l’âge avancé, du handicap ou de la maladie, le vétérinaire peut être obligé d’euthanasier un chien pour un autre motif.

le chien dangereux : 

Lorsque le chien se montre agressif ou a mordu un membre de la famille, un inconnu ou d’autres animaux. 

  • Un décret du 10 novembre 2008 impose une évaluation comportementale aux chiens qui ont mordu avant la fin des 15 jours de surveillance sanitaire. Un vétérinaire est désigné par la justice pour en assurer le déroulement. À l’issue de l’examen, on attribue un niveau de dangerosité au chien allant de 1 à 4. Le niveau 4 correspond à un risque élevé de dangerosité et le chien peut alors être euthanasié.

Bon à savoir 😇 comme la loi le prévoyait en 1980, les refuges ne sont plus contraints d’euthanasier les chiens en cas de surpopulation. D’ailleurs la SPA l’a inscrit dans ses statuts en 2014 : « L’euthanasie ne peut que répondre à un impératif comportemental ou médical ».

Pleurez votre chien et parlez-en à une personne qui peut sincèrement vous comprendre pour faire votre deuil. Ne culpabilisez-pas, vous avez pris la bonne décision. L’euthanasie du chien est un dernier acte d’amour 😥. J’ai vécu cette expérience douloureuse deux fois déjà…

Vous pouvez demander à bénéficier d’une aide psychologique à votre vétérinaire.

30% de réduction sur votre première commande à partir du lien de cette page (code coupon YBK5327).

Auteur : Lydie Dronet responsable de le pension Tiques et Puces dans le 44 (visite à domicile pour les chats).


  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire