La mauvaise haleine chez le chien : causes et solutions

  •  
  •  
  •  
  •  

Mauvaise haleine du chien

L’haleine du chien n’est jamais très agréable, certes, car il ne dispose pas des moyens de l’humain pour prendre soin de sa cavité buccale. Cependant, si l’haleine de votre chien est fétide, nauséabonde ou sent carrément les égouts 🤣 , il est temps de vous en inquiéter. En effet, une haleine repoussante révèle une erreur d’alimentation ou une maladie cachée chez votre compagnon.

Voici quelques explications et conseils  !

Les raisons les plus fréquentes de la mauvaise haleine du chien

La mauvaise haleine chez le chien ou halitose a plusieurs origines.

Le tartre :

Lors de ses repas, des résidus se déposent sur les dents du chien. Sans élimination par un brossage régulier, ils se transforment en mauvaises bactéries qui forment doucement la 

plaque dentaire. Sans destruction de cette plaque dentaire, le tartre se développe sous forme d’une pellicule jaune ou brunâtre sur les dents du chien.

😥 Certains chiens comme le caniche, le York ou le lévrier sont prédisposés génétiquement à développer du tartre.

Les maladies bucco-dentaires :

  • Gingivite.
  • Déchaussement des dents.
  • Infections buccales.

Une mauvaise digestion :

Lorsque le chien est nourri avec des aliments bas de gamme, il a des reflux gastriques responsables de la mauvaise haleine. Les aliments qui ont de la peine à être digérés entraînent une multiplication des levures et de la fermentation responsable de l’halitose.

Quelles solutions pour lutter contre la mauvaise haleine du chien ?

Mauvaise haleine chez le chien

Un brossage régulier des dents avec un dentifrice adapté et un doigtier est certainement l’une des premières préventions pour contrôler l’apparition du tartre chez votre compagnon. Cependant, certains chiens ne se laissent pas manipuler aisément. Dans ce cas, il existe d’autres alternatives pour retarder ou diminuer l’apparition du tartre ou l’halitose chez votre compagnon.

Une nourriture pensée pour les carnivores :

Avant d’être domestiqué, le chien chassait. Sa dentition est donc conçue pour découper la viande et broyer les os. Par conséquent, la pâtée n’est pas recommandée pour un usage quotidien, car elle encrasse les dents de votre chien. Préférez des croquettes de grande qualité riches en protéines et suffisamment grosses pour avoir une action abrasive. Des os peuvent être donnés au chien (en évitant ceux de poulet ou de lapin).

La nourriture BARF est également une bonne solution, mais elle reste contraignante, car elle demande une préparation quotidienne et un espace de stockage. Ce type d’alimentation est composée uniquement de viande crue et d’os charnus. Et effectivement, elle se rapproche du régime alimentaire originel du chien.

En complément, pour réduire la plaque dentaire et contrôler l’halitose :

😇Dans le cas où votre chien n’a pas de problème digestif, une carotte fait très bien l’affaire.

  • Les poudres abrasives à base d’algues (plaque off par exemple) à ajouter sur les croquettes donnent de très bons résultats.
  • De l’eau fraîche à disposition avec des solutions qui lutte contre la mauvaise haleine (marque Virbac Vet Aquadent).

Le détartrage :

Le tartre est retiré sous anesthésie générale avec un appareil ultrasonique. Il s’agit d’un embout fin et métallique qui décolle le tartre grâce à des vibrations sous haute fréquence.

 Selon l’importance du détartrage et le poids de votre chien, l’intervention coûte entre 100 et 300 euros.

 😥 Évitez toutes les situations de stress à votre chien, car l’hypersalivation est un facteur aggravant dans la formation du tartr

Que faut-il envisager si la mauvaise haleine persiste ?

Si votre chien continue à avoir une haleine pestilentielle malgré un détartrage, une alimentation adaptée et des lamelles (ou jouet) à ronger, consultez votre vétérinaire pour qu’il effectue des examens complémentaires. En effet, une mauvaise haleine qui perdure cache une maladie sous-jacente.

  • Diabète.
  • Infection nasale.
  • Problème respiratoire (broncho-pulmonaire) 
  • Insuffisance rénale.
  • Coprophagie
  • Problème digestif.
  • Cancer digestif ou de la mâchoire.
  • Polydipsie (soif excessive).

Dans un premier temps, il fera une analyse de sang à votre animal, suivi éventuellement d’une IRM, d’une écographie ou d’une radiographie. 

Dès l’arrivée de votre chiot à la maison, brossez-lui les dents régulièrement. De cette façon, cette pratique fera partie de sa routine de soin, car manipuler la bouche d’un chien adulte est parfois délicat, voire impossible 😤!

Auteur : Dronet Lydie responsable de la pension pour chien Tiques et Puces dans le 44 (visite pour les chats à domicile).


  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire