La puce électronique du chien, ce qu’il faut savoir

  •  
  •  
  •  
  •  

Puce électronique chez le chien, ce qu'il faut savoir

Depuis le 3 juillet 2011, tous les chiens sont identifiés au moyen d’une puce électronique insérée sous la peau.

Avant cette date, l’animal pouvait encore être tatoué dans l’oreille ou à l’intérieur de la cuisse, mais ce dispositif était douloureux, effaçable avec le temps et facilement falsifiable.

Voici ce qu’il faut savoir sur l’utilité et le mode de fonctionnement de la puce électronique chez le chien

Puce électronique chez le chien, ce que dit la loi

Identification du chien : puce ou tatouage ?

© Santévet

Article R215-15 du Code rural et de la pêche maritime 

« Le fait de détenir un chien ou un chat né après le 1er janvier 2012, non identifié en méconnaissance des conditions prévues à l’article L. 212-10 et des dispositions prises pour son application est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 4e classe. » 

Article L212-10 du Code rural et de la pêche maritime 

« Les chiens et chats, préalablement à leur cession, à titre gratuit ou onéreux, sont identifiés par un procédé agréé par le ministre chargé de l’agriculture mis en œuvre par les personnes qu’il habilite à cet effet. Il en est de même, en dehors de toute cession, pour les chiens nés après le 6 janvier 1999 âgés de plus de quatre mois et pour les chats de plus de sept mois nés après le 1er janvier 2012. L’identification est à la charge du cédant. 
Dans les départements officiellement déclarés infectés de rage, l’identification est obligatoire pour tous les carnivores domestiques. »

Utilité et mise en place du dispositif

La puce électronique chez le chien, ce qu'il faut savoir

L’utilité :

L’identification par puce électronique protège le chien et responsabilise son maître. 

  • Le chien a sa propre identité.
  • Le propriétaire est en règle avec la législation en vigueur.
  • Cela permet de le retrouver en cas de fugue ou de vol.
  • Le chien peut voyager à l’étranger.
  • Toutes les démarches administratives sont simplifiées, car il y a une traçabilité de l’animal.
  • Les importations sont contrôlées et les trafics de chiens surveillés et limités.
  • Les crises sanitaires (cas de rage par exemple) sont plus faciles à gérer et à contenir.
  • L’identification par puce électronique est demandée pour assurer son animal et obligatoire pour posséder un chien de catégorie ou participer à des expositions canines.

La mise en place :

Grosse comme un grain de riz, la puce électronique est indolore, étanche et infalsifiable. Seul un vétérinaire est habilité pour la poser à l’animal en général lors de sa première vaccination.

  • Le dispositif s’insère sous la peau du chien, dans la gouttière jugulaire gauche (zone gauche du cou) avec une seringue intradermique munie d’une grosse aiguille. La pose ne nécessite pas d’anesthésie, car elle n’est pas douloureuse.
  • Après sa mise en place, un médaillon et des étiquettes autocollantes avec un numéro d’identification à 15 chiffres sont remis au propriétaire.

💡 Le médaillon est à accrocher au collier de l’animal et l’étiquette à coller dans son passeport de santé.

Le prix de la puce électronique s’élève à 65 euros en moyenne sachant que les tarifs sont à l’appréciation de chaque vétérinaire.

Puce électronique chez le chien, comment ça marche ?

La puce électronique chez le chien, ce qu'il faut savoir

La puce électronique ou transpondeur ne contient aucun système magnétique ou électrique nuisible au chien.

Elle se compose d’un code à 15 chiffres qui permet d’identifier le chien.

  • 3 pour le pays (250 pour la France).
  • 2 pour l’espèce (26 pour le chien).
  • 2 pour le nom du fabricant.
  • 8 pour identifier votre chien.

En cas de perte ou de vol du chien, vétérinaires, pompiers, fourrières animalières et refuges possèdent un lecteur de puce électronique. Instantanément, les informations du chien sont retrouvées après un passage du lecteur sur la zone de son cou.

Quel organisme gère l'identification du chien ?

La puce électronique chez le chien, ce qu'il faut savoir

C’est l’I-CAD qui gère l’identification des chiens (chats et furets) depuis 2013.

  • Lorsque le chien est identifié par puce électronique, un document est remis au propriétaire.
 
  • La partie basse est à remplir et à envoyer à l’I-CAD. Ainsi les coordonnées de l’animal sont enregistrées dans leur base de données. C’est une obligation du propriétaire pour se mettre en règle avec la loi.

En France, 88 % des chiens sont identifiés. L’identification offre 40 % de chances en plus à un chien d’être retrouvé en cas de fugue ou de vol.

En cas de changement de situation, il faut mettre à jour le dossier I-CAD du chien.

En cas de perte de son chien en Europe, le site Europetnet permet aux propriétaires de lancer des recherches pour le retrouver.

Auteur : Lydie Dronet responsable de la pension pour chien Tiques et Puces dans le 44 (visite à domicile pour les autres animaux).


  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire