Le hérisson, un invité de choix au jardin !


Le hérisson, un invité de choix au jardin

Le hérisson est un sans domicile fixe. Vagabond solitaire, il a besoin de parcourir des kilomètres pour satisfaire ses besoins naturels. Cependant, rien ne vous empêche d’en faire un invité de choix au jardin et de profiter des bienfaits de ses passages. Pour cela, il faut l’amadouer, le préserver et le laisser aller et venir à sa guise.

Explications et conseils dans cet article.

Le hérisson, un animal protégé

Le hérisson un invité de choix au jardin !

Bien qu’adorable et très utile, le hérisson ne peut pas être apprivoisé, déplacé et encore moins tué sous peine d’amende et d’emprisonnement.

En effet, il est protégé par l’annexe III de la convention européenne de Berne qui concerne la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel.

  • Pour être heureux, le hérisson doit disposer d’un très grand territoire pour s’accoupler, bénéficier d’une nourriture diversifiée ou changer de nid à sa guise. 
  • Le garder exclusivement dans son jardin irait contre sa nature en faisant de lui un prisonnier.

En revanche, rien n’interdit de favoriser ses visites (ou son installation dans un nid) et de le protéger. Pour cela, il suffit de lui laisser quelques passages vers un autre jardin (ou côté campagne) soit dans un grillage, une haie ou sous un portail. 12 cm suffisent pour que ce nomade nocturne se faufile.

Le hérisson, un allié précieux au jardin

Le hérisson un invité de choix au jardin !

Grâce à son régime alimentaire insectivore, le hérisson préserve l’équilibre des espaces verts au jardin. Il est alors inutile d’utiliser des produits chimiques. 

De quoi se nourrit-il cet auxiliaire écolo ?

  • Limaces.
  • Chenilles.
  • Sauterelles.
  • Criquets.
  • Escargots.
  • Hannetons.
  • Mille-pattes.
  • Charançons.
  • Mouches et moustiques.
Le saviez-vous ?
Alors que le chien aboie et que le chat miaule, on dit que le hérisson grincaille. Monsieur est particulièrement bruyant. Ses cris ressemblent à ceux du cochon.

Comment protéger le hérisson ?

Le hérisson, un invité de choix au jardin !

L’utilisation de pesticides, la déforestation, divers prédateurs (chien, blaireau, hibou, chouette, renard, sanglier, fouine, buse) et les dangers de la route menacent le hérisson. Aménager des espaces au jardin et respecter quelques règles de sécurité aident à le protéger et à le préserver.

Côté environnement :

  • Attendre le plus longtemps possible avant de tailler les haies, car le hérisson hiberne du mois de novembre au mois d’avril (en fonction des températures. À partir de 14 °C en général).
  • Lors des tontes, laisser quelques bandes de végétaux.
  • Lorsque les feuilles tombent, garder quelques tas de feuilles mortes à différents endroits du jardin.

Côté sécurité :

Supprimer les produits toxiques et sécuriser les zones dangereuses au jardin.

  • Pesticides.
  • Déchets en plastiques.
  • Vérifier les filets de culture qui peuvent être de véritables pièges pour le hérisson.
  • Explorer les parcelles avant de tondre.
  • Sécuriser piscine et bassin pour lui éviter la noyade.
  • Redoubler de vigilance en brulant tas de feuilles et branches, car un hérisson peut avoir trouvé refuge dedans.

Comment aider le hérisson à passer l'hiver ?

Le hérisson, un invité de choix au jardin

Le saviez-vous ?

  • Pour pouvoir hiberner, le hérisson doit au moins peser entre 700 et 800 grammes. Il perdra 30 % de son poids au cours de cette période.
  • Ce sont les mâles qui hibernent en premier, car les femelles préparent et s’occupent de leurs petits le plus longtemps possible.

Côté habitat :

Lui laisser de quoi façonner un nid douillet.

  • On peut fabriquer un abri au hérisson avec des parpaings, des bûches de bois ou des plaques de contreplaqué.
  • On placera l’ensemble recouvert de feuilles mortes à l’abri du vent et d’éventuelles inondations.
  • L’abri doit être assez spacieux pour abriter une famille de hérissons.
Le saviez-vous ?
On appelle le bébé hérisson le choupisson ou le hérissonneau.
  • L’entrée doit être suffisamment grande pour le passage de notre locataire, mais trop petite pour laisser entrer un prédateur.

💡Il ne faut pas aménager l’intérieur, car le hérisson aime tapisser son nid de feuilles et de brindilles. Pour tasser l’ensemble, il se roule dedans. Ses précieux piquants l’aident à tasser le tout.

Côté nourriture avant et pendant l’hibernation :

Le hérisson ne dort pas pendant tout le temps de l’hibernation.
En effet, il se réveille de temps à autre et sort de son nid pour faire ses besoins ou chercher de la nourriture.
  • On peut donc laisser à disposition des croquettes pour chien ou pour chat dans une écuelle plate et un petit bol d’eau avant et pendant l’hibernation pour aider le hérisson à faire des réserves et à reprendre des forces. 

💡 En revanche, le nourrir toute l’année n’est pas une bonne idée, car il deviendra dépendant de l’homme.

Les animaux-conseils !

Il peut arriver que l’on trouve un hérisson blessé au jardin. Dans ce cas, il faut le placer dans un carton pour le protéger des mouches et des prédateurs et contacter une association.

  • Le hameau des hérissons
  • Le sanctuaire des hérissons
  • L’ASPAS (association pour la protection des animaux sauvages).

Attention ! il faut manipuler le hérisson avec des gants car il peut-être porteur de la teigne ou de la gale et il a souvent des puces.

  • Le hameau des hérissons
  • Le sanctuaire des la protection des animaux sauvages

© Tomasz Proszek, © monicore, © Silvo, © Pixabay

Auteur : Lydie Dronet responsable de la pension pour chien Tiques et Puces dans le 44 (visite à domicile pour les autres animaux).


Laisser un commentaire