L’éducation positive pour le chien, la méthode idéale

  •  
  •  
  •  
  •  

L'éducation positive pour le chien, la méthode idéale

L’éducation positive pour le chiot est une méthode idéale, car elle encourage les bons comportements en ignorant les mauvais.

Un chien adulte peut parfaitement être reconditionné avec cette méthode cohérente et douce avec de la patience.

Découvrez-en davantage sur l’éducation positive dans cet article.

En quoi consiste l'éducation positive pour le chien ?

L'éducation positive du chien, la méthode idéale

Pour poursuivre l’éducation et la sociabilisation primaire dispensées par sa mère, sa fratrie et son éleveur, il est indispensable de poursuivre l’éducation du chiot dès son arrivée à la maison. À la recherche d’un référent et d’un cadre, le chiot apprend très vite avec l’éducation positive.

  • La méthode repose sur l’observation et les besoins spécifiques du chien.
  • Elle encourage les bons comportements en ignorant les mauvais.
  • À chaque fois que le chien se comporte bien, il reçoit une récompense. Par conséquent, il écoute davantage, car il associe l’obéissance à une expérience agréable.

De cette façon, le chien n’apprend pas par peur ou par crainte, mais avec plaisir et l’envie de bien faire. La relation entre le chien et le maître se construit jour après jour et de manière durable dans l’apaisement et la confiance.

Bien que l’éducation positive ignore les mauvais comportements, elle ne dispense pas le chien d’être remis à sa place avec cohérence. L’animal doit apprendre et se soumettre aux règles de vie de la maison pour vivre en harmonie avec son maître.

Quelles récompenses utiliser pour l'éducation positive ?

L'éducation positive pour le chien, une méthode positive.

La récompense utilisée pour éduquer votre chiot doit être irrésistible et réservée uniquement aux séances de dressage ou pour récompenser un bon comportement.

Lorsque le chien vous voit avec la récompense ou la reçoit, il doit se dire : si j’obéis, je suis récompensé alors j’ai envie de bien me comporter.

La plupart du temps, la récompense est une friandise très appréciée par le chien (petits dés de fromage ou de jambon, mini biscuit pour chien, etc.).  L’idéal est de la remplacer petit à petit par un jouet, une caresse ou une félicitation.

Comment dresser son chien avec l'éducation positive ?

Pourquoi dresser son chien avec l'éducation positive

Pour chaque nouvel apprentissage (rappel, marche en laisse, etc.), munissez-vous de la récompense choisie et procédez de la sorte.

Avec des séances courtes et répétées :

  • Un chien reste concentré 5 à 15 minutes. Au-delà, il est distrait et les informations n’arrivent plus à son cerveau.
  • De plus, il apprend par observation et par répétition les ordres donnés.

Pour l’éduquer positivement, faites travailler votre chiot plusieurs fois par jour entre 5 et 15 minutes.

Dans un endroit calme :

Un chien n’a pas la faculté de faire plusieurs choses à la fois. Il n’est pas réceptif aux nouveaux apprentissages s’il est distrait par une odeur, une peur, une émotion ou un passant.

Pour l’éduquer positivement, trouvez un endroit calme et sécurisé sans sollicitation comme une pièce de votre maison ou au jardin.

 

Éduquer son chiot positivement :

L'éducation positive pour le chien, une méthode idéale

Dans le cas du rappel par exemple.

  1. Attachez une grande longe au collier ou au harnais de votre chiot (sécurité pour pouvoir le rattraper plus facilement).
  2. Accroupissez-vous et tapez sur vos genoux en disant : revient + son nom.
  3. S’il revient, donnez-lui la friandise. Dans le cas contraire, restez calme (vous êtes au jardin ou dans une pièce de votre maison) et posez votre pied sur la longe pour le ramener vers vous.

Dans le cas du rappel, si le chien répond à votre ordre, vous devez le laisser repartir. Le chiot ne doit pas se dire : je reviens et pourtant elle me prive de liberté !

En pratique, sur le terrain :

Lorsque votre chiot a assimilé l’apprentissage dans un endroit calme, le temps vient de le confronter à des situations réelles.

Odeurs, bruits, émotions et lieux différents ajoutent une difficulté à votre chiot.

Armez-vous de patience et ne vous découragez pas. Amenez-le partout avec vous pour le faire travailler. N’oubliez pas la récompense.

  • Sur les marchés pour le « assis » ou le « pas bouger : ».
  • Sur un trottoir pour la marche en laisse ou la marche au pied.
  • Dans un parc pour tester le rappel.
  • À un pique-nique pour la sollicitation de la nourriture à table.

S’il ne se conduit pas comme vous le souhaitez, faites diversion en le redirigeant vers une autre activité (balade, repos, l’écarter, etc.) et reprenez l’exercice plus tard.

L’éducation positive est utile pour tous les apprentissages aussi bien pour le chiot que pour le chien adulte après une adoption.

Bien qu’idéale, cette méthode positive ne dispense pas de prendre des cours d’éducation avec un professionnel, d’avoir un suivi avec un comportementaliste, d’utiliser le collier de dressage ou de faire castrer son animal dans certains cas. Tout dépend de la race et de la personnalité du chien.

Auteur : Lydie Dronet responsable de la pension pour chien Tiques et Puces dans le 44 (visite à domicile pour les autres animaux).


  •  
  •  
  •  
  •  

La publication a un commentaire

  1. Sarah

    Bonjour et merci pour ce super blog ! Je consulte vos contenus depuis quelques semaines et j’apprends plein de choses sur les chiens.
    Je me permets de vous faire un petit retour d’expérience au sujet du dressage de chien. Au début c’était un peu compliqué, j’ai pris mon toutou à la SPA et il n’avait pas l’habitude de l’humain. Puis avec de la rigueur et de la bienveillance, ca a commencé à fonctionner !
    Je me permet de vous partager la méthode que j’ai suivie. Ca a bien marché pour moi donc je me permet de la partager http://bit.ly/DresserChien15minJour

    15 minutes par jour suffisent pour dresser sur chien et lui donner les bon réflexes sur le long terme sans le fatiguer.
    Sarah

Laisser un commentaire