Nourrir les oiseaux en hiver, ce qu’il faut savoir


Nourrir les oiseaux l'hiver, ce qu'il faut savoir

Nourrir les oiseaux en hiver au jardin est recommandé par la ligue de la protection des oiseaux de la mi-novembre à la fin mars. En effet, l’arrivée de l’hiver provoque une diminution des aliments naturels dont se nourrissent les oiseaux. De plus, les jours sont plus courts, d’où un temps limité pour trouver de la nourriture. Enfin, ces petits piafs si gais et si utiles brûlent davantage de calories pour supporter les frimas de la période hivernale.

Voici ce qu’il faut savoir pour supplémenter la nourriture des oiseaux en hiver.

Nourrir les oiseaux en hiver, les bonnes pratiques

Protéger les oiseaux au jardin l'hiver, les astuces

Côté alimentation :

De façon générale, ni sel, ni graisse animale, ni sucre, ni lactose, ni gluten pour nourrir les oiseaux en hiver bien qu’ils en raffolent. En effet, leur métabolisme n’est pas fait pour les digérer ou les assimiler. Ces denrées peuvent les rendre très malades (diarrhée, problèmes digestifs), voire les tuer.

Quelques aliments toxiques à ne surtout pas donner aux oiseaux :

  • Chocolat (gras et sucré).
  • Pain (contient du gluten et gonfle dans le ventre des oiseaux).
  • Lait (contient du lactose).
  • Noyaux de fruits (présence de cyanure).
  • Restes de table.
  • Produits transformés et raffinés.

Côté hydratation :

Les oiseaux ont besoin de point d’eau à disposition toute l’année.

  • Ils  s’hydratent même quand il fait froid.
  • Ils se lavent aussi quotidiennement pour imperméabiliser leur plumage ce qui le rend plus résistant aux basses températures.

💡 On peut ajouter de l’eau chaude tous les jours dans les contenants tôt le matin pour éviter le gel de l’eau.

Côté emplacement :

  • Il ne faut pas placer la nourriture devant une fenêtre ou un vitrage de véranda. Bien souvent, les oiseaux se brisent la nuque contre la surface transparente qu’ils ne distinguent pas.
  • Les distributeurs de nourriture sont à disposer à découvert ou en hauteur pour protéger les oiseaux de différents prédateurs qui traversent le jardin comme les chats.

Côté pratique : 

Si l’on décide de nourrir les oiseaux l’hiver, il faut poursuivre le nourrissage jusqu’à l’arrivée des beaux jours en le diminuant progressivement. Au printemps, les oiseaux retrouvent insectes, vers, graines et baies du jardin pour se nourrir. Ils participent ainsi au maintien de l’écosystème.
  • Nettoyer les mangeoires régulièrement. En effet les aliments en décomposition, les fientes et l’eau souillée développent des maladies chez les oiseaux, fragilisés par les basses températures.
  • Choisir de disposer plusieurs distributeurs de nourriture de différentes tailles avec des aliments diversifiés. Tous les oiseaux ne mangent pas la même chose et cela évite les bagarres.
  • Couvrir les distributeurs pour protéger l’alimentation de la pluie et de l’humidité.

Quelle nourriture donner aux oiseaux l'hiver ?

nourrir les oiseaux en hiver, ce qu'il faut savoir

Pour supplémenter l’alimentation des oiseaux l’hiver, il faut proposer aux oiseaux des aliments qu’ils trouvent par eux-mêmes dans la nature.

De cette façon, elle sera adaptée à leur métabolisme. Pour lutter, contre le froid, une nourriture riche en glucides et en graisse végétale s’impose.

Les mélanges d’aliments mixtes s’adaptent à la majorité des oiseaux qui s’invitent au jardin qu’ils soient insectivores, omnivores ou herbivores.

Cependant si l’on connaît les espèces qui visitent nos parcelles, on peut diversifier la nourriture.

À chaque espèce d’oiseaux, ses graines :

  • Tournesol noir pour les oiseaux granivores.
  • Tournesol rayé pour les moineaux et les merles.
  • Carthame pour les cardinaux, mésanges, colombes et moineaux.
  • Graines du Niger pour les pinsons, chardonnerets jaunes, chardonnerets mineurs, passerins indigo, pinsons des pins, sizerins flammés.
  • Millet blanc pour les cailles, les moineaux, les colombes, les juncos et les cardinaux.
  • Maïs concassé pour les cailles, les cardinaux, les corneilles, les geais et les colombes.
  • Les cacahuètes non grillées et sans sel pour les geais, les corbeaux et les mésanges.
  • Le sorgho pour tous les oiseaux qui se nourrissent sur le sol.
nourrir les oiseaux en hiver, ce qu'il faut savoir

Pour aller plus loin :

  • Des oléagineux (amandes, noix, noisettes).
  • Des fruits coupés en gros morceaux (pommes, poires).
  • Du pain de graisse végétale.
  • Du pain de graisse végétale mélangé avec des graines, des fruits rouges ou et des insectes lyophilisés).
  • Des boules de graisse (type huile de tournesol)
💡 Les jardins riches en arbustes à baies constituent un environnement propice et très accueillant pour les oiseaux l’hiver (houx, aubépine, sureau, pyracantha, etc.). 

Nourrir les oiseaux en hiver, tous les bienfaits

nourrir les oiseaux en hiver, ce qu'il faut savoir

Des études ont démontré les bienfaits de nourrir les oiseaux en hiver au jardin.

Une meilleure condition physique :

  •  Un taux de survie plus important à la sortie de l’hiver.
  • Une repousse et une croissance des plumes augmentées.
  • Un système immunitaire boosté.
  • Un premier vol des oisillons plus nombreux.

Les animaux-conseils


Attention ! Nourrir les oiseaux dans les lieux publics est illégale en France selon l’article L. 1311-2 du Code de la santé publique « Il est interdit de jeter ou déposer des graines ou nourriture en tous lieux publics pour y attirer les animaux errants, sauvages ou redevenus comme tels. »

Auteur : Lydie Dronet responsable de la pension pour chien Tiques et Puces dans le 44 (visite à domicile pour les autres animaux).


Laisser un commentaire