•  
  •  
  •  
  •  

Qu'est-ce la leishmaniose chez le chien ?

Qu’est-ce que la leishmaniose chez le chien ? Décrite pour la première fois à Tunis en 1908, c’est une maladie parasitaire qui est due au leishmania infantum.

Par ailleurs, la leishmaniose est une zoonose. C’est-à-dire qu’elle se transmet du chien à l’homme et vice versa par la piqûre d’un petit insecte, le phlébotome. Sans traitement adapté, elle est très grave, voire mortelle.

Des milliers de chiens sont encore touchés chaque année, découvrez-en davantage sur cette maladie !

La leishmaniose chez le chien, c'est quoi ?

Qu'est-ce la leishmaniose pour le chien ?

Tout d’abord, la leishmaniose est transmise par la piqure d’un petit insecte appelé phlébotome essentiellement en Italie, en Suisse, dans le sud de l’Allemagne, dans la vallée du Rhône, la vallée du Lot et sur le pourtour méditerranéen en France. Ensuite, c’est lorsqu’il pique un animal ou un humain contaminé que le phlébotome devient vecteur de la maladie.

En effet, après avoir été ingéré par l’insecte, les parasites gagnent son tube digestif et se développent en migrant vers ses glandes salivaires. Pour finir, le phlébotome est particulièrement actif de mars à novembre (température minimale 18 °C) et les attaques ont lieu en fin de journée, à la tombée de la nuit. Hématophage, le phlébotome femelle contamine le chien lorsqu’elle le pique pour faire son repas de sang.

Quels sont les symptômes de la leishmaniose chez le chien ?

Qu'est-ce la leishmaniose chez le chien ?

Les symptômes se déclarent plusieurs mois après la piqûre du phlébotome et chez certains sujets, à la suite d’un stress important ou d’une pathologie qui affaiblit leur système immunitaire.

  • Abattement.
  • Amaigrissement important.
  • Ganglions.
  • Chute de poils, ulcères cutanés et squames.
  • Boiteries et longues griffes.
  • Troubles digestifs et oculaires.

Comment se soigne la leishmaniose chez le chien ?

En cas de signes cliniques, le diagnostic se confirme par une prise de sang, un prélèvement de peau, une ponction de la moelle osseuse ou des ganglions.

Et malheureusement, il n’existe pas de traitement pour faire disparaître la maladie. Par conséquent, seuls les symptômes sont soulagés, mais la pathologie est chronique et revient en cas de stress ou d’affaiblissement du chien (immunodépression). 

La prévention pour lutter contre la leishmaniose :

On anticipe la leishmaniose au cas par cas.

Premièrement, chez le chien qui s’expose à des risques :

Si vous vous rendez dans une région à risque ne sortez pas votre chien à la tombée de la nuit pour lui éviter l’attaque des phlébotomes. De plus, protégez-le avec des insecticides adaptés sous forme de spray ou de collier à base de pyréthrinoïdes.

Pour finir, un vaccin existe depuis 2011 qui divise par quatre le risque d’infection. Parlez-en avec votre vétérinaire. Le prix se situe entre 75 et 85 euros pas injection.

Conseils 😇:  la vaccination est recommandée pour  les chiens des chasseurs qui vadrouillent près des plans d’eau et qui échappent à la surveillance de leur maître.

Deuxièmement, chez le chien infecté :

Le chien peut-être porteur de la maladie sans la développer. On découvre souvent sa présence lors d’un bilan sanguin. Dans ce cas, il faudra surveiller l’animal et le protéger avec un spray ou un collier antiparasitaire.

Troisièmement, chez le chien qui déclare la maladie :

Le vaccin n’a pas d’utilité sur un chien malade. Seuls les symptômes pourront être soulagés. En cas d’atteinte rénale, le pronostic vital est engagé.

toutouconseils

Nos amis les galgos martyrisés en Espagne sont souvent testés positifs à la leishmaniose. Des bilans sanguins réguliers et un traitement adapté les aident à vivre avec la maladie. Si vous souhaitez adopter l’un de ces compagnons formidables, demandez conseil à votre vétérinaire😉!


  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire