Saison de la chasse et chien, sécuriser les promenades

  •  
  •  
  •  
  •  

saison de la chasse et chien, sécuriser les balades

Saison de la chasse et chien riment souvent avec danger potentiel pendant les promenades en forêts pour le maître et l’animal.

D’où l’importance de prendre certaines précautions. On vous explique lesquelles dans cet article.

La chasse, ce qu'il faut savoir

promener son chien en période de chasse en sécurité

La période de chasse :

Selon le site du Service-Public, l’ouverture de la saison de chasse 2021 s’est étalée du 23 août au 26 septembre en France métropolitaine en fonction des départements. Elle s’achèvera le dernier jour du mois de février 2022. 

💡 Le site de l’OFB renseigne sur les dates en fonction des lieux et des arrêtés préfectoraux.

En période de chasse, un propriétaire et son chien ont autant le droit de parcourir les bois qu’un chasseur, un randonneur ou encore un cueilleur de champignons.    

Cependant le chien doit être parfaitement maîtrisé selon l’Article L211-23 du code rural et de la pêche maritime.

« Est considéré comme en état de divagation tout chien qui, en dehors d’une action de chasse ou de la garde ou de la protection de troupeau, n’est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix de celui-ci ou de tout instrument sonore permettant son rappel, ou qui est éloigné de son propriétaire ou de la personne qui en est responsable d’une distance dépassant cent mètres. Tout chien abandonné, livré à son seul instinct, est en état de divagation, sauf s’il participait à une action de chasse et qu’il est démontré que son propriétaire ne s’est pas abstenu de tout entreprendre pour le retrouver et le récupérer, y compris après la fin de l’action de chasse ».

La divagation d’un chien est punie d’une amende de 135 euros.

Les risques encourus pendant la période de chasse

Saison de la chasse et chien, sécuriser les promenades

Pendant plusieurs mois, chasseurs et propriétaires avec leur chien se partagent le même territoire. D’où un nombre de risques accrus.

  • Être confondus avec du gibier, comme un sanglier.
  • Se retrouver victime d’une balle perdue, souvent fatale ou entraînant le pronostic vital de l’animal ou de la personne.
  • Être blessé par un piège.

Saison de la chasse et chien, les précautions à prendre

La sécurité à la chasse

© Philippe Massit / OFB

Lorsque les balades avec son chien en forêt sont incontournables, il faut prendre certaines précautions.

  • Eviter les battues en cours. En principe, on les signale avec des panneaux, mais ce n’est pas systématique.
  • Consulter l’arrêter préfectoral de votre département pour savoir s’il existe des jours sans chasse.

💡 Certaines espèces ne sont chassées que quelques jours dans la semaine alors que d’autres le sont tous les jours.

  • Si ce n’est pas possible ou si l’on se trouve déjà sur place, rester sur les sentiers balisés et éviter les sous-bois.

Mettre son chien en laisse s’il n’a pas un rappel parfait.

  • Il peut être effrayé par les tirs et s’échapper.
  • Attiré par les aboiements des autres chiens et aller à leur rencontre.
  • Partir lui-même sur la piste du gibier.

Être vus et entendus :

  • S’équiper d’éléments fluorescents pour être vus de loin (collier, laisse, gilet de sécurité, brassard, vêtements flashy etc.).
  • Attacher un grelot au collier du chien pour avertir de sa présence.

À chaque retour de balade en forêt, il faut inspecter le poil de son animal. Cela permet de vérifier la présence de tiques, responsables de nombreuses maladies comme la piroplasmose et la maladie de Lyme.

Auteur : Lydie Dronet responsable de la pension pour chien Tiques et Puces dans le 44 (visite à domicile pour les autres animaux).


  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire